Améliorer un lait standard

Adapter le lait de vache pour une composition conforme à celle du lait maternel

Historique des laits infantiles

Les premières préparations en poudre de lait infantile sont apparues dans les années 1975-80. Auparavant les enfants non allaités étaient nourris avec du lait de vache demi-écrémé avant 4 mois, entier ensuite, dilué auquel on ajoutait un peu de sucre. Les premiers laits spécifiques pour nourrissons, dits « maternisés » contenaient un taux réduit en protéines, un apport d’acides gras essentiels, l’ajout de fer et un sucrage au lactose (comme le lait maternel). Ensuite le sucrage au lactose, provoquant gaz et ballonnements intestinaux fut modifié avec un sucrage mixte lactose-dextrine maltose.

Premiers arrêtés concernant les laits infantiles

  1. Arrêté du 1 juillet 1976 pour les laits proposés jusqu’à 4 mois
  2. Arrêté du 30 mars 1978 pour les enfants plus âgés
  3. Arrêté du 11 janvier 1994
  4. Arrêté du pour les laits de croissance

Consultez la page législation

Les éléments les plus importants

Réduire la teneur en protéines et en sel, améliorer l’apport lipidique

  • Rapport caséine / protéines solubles abaissé afin de se rapprocher de celui du lait de femme
  • Fraction glucidique composée d’un mélange de lactose (75%) et dextrine-maltose (25%).
  • Apport d’acides gras essentiels en particulier w6 et w3 (remplacement des graisses lactiques par des huiles végétales).
  • Ajustement du taux de calcium aux besoins
  • Apport de vitamine D (35 à 60 UI/dl, moitié des apports recommandés)
  • Supplémentation en fer pour les besoins du système immunitaire.

Sources et biographies

  • Etude Européenne CHOPIN sur les effets délétères d’un excès protéique Am J Clin Nutr 2014;99:1041–51
  • Briend A, Legrand P, Bocquet A, Comité de nutrition SFP. Apports lipidiques chez l’enfant de moins de 3 ans. Arch Pediatr. 2014 Apr;21(4):424-38